Le fantôme de Corleone (film documentaire)

Marco Amenta
Marco Amenta

Un reportage magnifique et passionnant du journaliste et reporter de guerre sicilien Marco Amenta.

Il réalise entre 1999 et 2001 un nouveau documentaire sur les secrets de la mafia « Il fantasma di Corleone » (en français « Le fantôme de Corleone »). Ce film est le premier document a oser montrer la réalité du village mythique de Corleone. Le film provoque un choc sans précédent dans la société italienne lors de sa diffusion.

En replaçant les choses dans le contexte de l’époque, il est important de signaler que Marco Amenta a effectué ses investigations alors que le patron de Cosa Nostra, Bernardo Provenzano était toujours en cavale et régnait en maître absolu sur la mafia sicilienne. Aujourd’hui, Bernardo Provenzano – après 43 ans de cavale – a été arrêté. La traque intensive pour arriver à ce résultat a duré 8 ans !

Dans ce film, le dernier parrain, diffusé sur ARTE, Marco Amenta réalise un chef d’oeuvre sur la recherche du parrain des parrains. Un brillant hommage au courage et à l’abnégation de quelques hommes qui prouvent qu’il ne faut jamais perdre espoir.

© C. Lovis – 2014

Le dernier Parrain – Partie 1 – Arte

Le dernier Parrain – Partie 2 – Arte

Le dernier Parrain – Partie 3 – Arte

Le dernier Parrain – Partie 4 – Arte

Le dernier Parrain – Partie 5 – Arte

La Mafia, organisation parasite

Un passionnant reportage de ARTE qui décrit la vie sous haute protection de plusieurs Hommes de l’antimafia en Sicile.

Pour ceux qui n’ont pas le temps de regarder le reportage en entier, une table des matières horaire vous permettra de sélectionner les différentes parties.

▶ La mafia, organisation parasite – vidéo dailymotion.

  • minutage : 0:00 à 20:00

Rosario Crocetta, actuellement (2014) gouverneur de Sicile qui décrit sa vie et son combat. Le reportage a été réalisé dans sa ville de Gela (Sud de la Sicile) alors qu’il était député européen. Une belle personne qui a déjà fait l’objet de plusieurs reportages sur ce blog.

  • minutage : 20:00 à 27:00

Rencontre avec le commissaire Giovanni Minardi, chef du service de lutte contre le crime organisé de Gela. Vous y découvrirez des policiers effectuer des perquisitions dans plusieurs lieux isolés servant de planques à des mafiosi en cavale.

  • minutage : 27:00 à 33:00

Le procureur général antimafia Roberto Scarpinato, magistrat de Palerme qui se rend au tribunal sous les yeux aiguisés de son escorte.

  • minutage : 33:00 à 52:00

Découvrez comment la Mafia contrôle certains services de santé en Sicile. Le reportage expose l’exemple de la clinique Villa Santa Teresa. Les alliances sulfureuses qui existent entre les institutions du service public et les hommes politiques peu scrupuleux sont éloquents. Puis le reportage va encore plus loin en affichant les magouilles politiques prises au plus haut niveau de l’Etat pour tenter de réduire le pouvoir de la police et des magistrats. Dans ce reportage, le Procureur antimafia de Palerme, Nino Di Matteo, décrit toutes les difficultés auxquels les hommes de l’antimafia sont confrontés.

C. Lovis 

Source : Arte

Dans le fief des Rizzuto

(Cattolica Eraclea) Cattolica Eraclea, village natal de plusieurs membres du clan sicilien de Montréal, est devenu un peu plus célèbre par la commission Charbonneau. Nos journalistes se sont rendus dans ce coin reculé de la Sicile. Visite dans un village qui se meurt…

Situation géographique de Cattolica Eraclea (google Maps)

principales-villes-mafieuse

Regardez le très bon reportage de LA PRESSE.CA

Reportage

Livre événement : Les Hommes de l’Antimafia

L’histoire contée dans cet ouvrage est intensément triste. Peu à peu, en explorant la vie des hommes de l’Antimafia, Christian Lovis a découvert qu’ils avaient pratiquement tous payé de leur vie leur courage, leur abnégation, leur sens du devoir et leur loyauté sans faille envers la démocratie institutionnelle de leur pays.

Certes, le constat est terrible, car la mort est une tragédie inacceptable et rien ne peut alléger le malheur qu’elle provoque. Cependant, on peut y trouver un semblant de sérénité quand on sait que les victimes de la mafia ne sont pas mortes pour rien. A l’évidence, le combat mené par une minorité d’individus courageux a permis de mettre en lumière et de dénoncer des pratiques intolérables au sein d’un État de droit. Les progrès réalisés ont été considérables et cruciaux dans la lutte contre le crime organisé. Vous allez découvrir l’histoire de la longue et honteuse cohabitation entre des tueurs sanguinaires et des élus du peuple, mais surtout, le combat incroyable mené par des magistrats et des policiers dont la lutte résonne encore aujourd’hui.