Des carabiniers renseignaient le boss sicilien

Le Parquet de Palerme a procédé à l’interpellation de deux enquêteurs spécialisés. Ils sont accusés d’avoir fourni des informations confidentielles à des mafieux de la région de Trapani (ouest de la Sicile), proches du boss Matteo Messina Denaro.

Le Lieutenant-colonel des carabiniers Marco Zappalà, en poste à la Direzione Investigativa Antimafia (DIA, Direction des Enquêtes Antimafia) à Caltanissetta, et Giuseppe Barcellona, un carabinier de la Compagnie de Castelvetrano (le « fief » de Messina Denaro) sont donc soupçonnés d’avoir trahi la lutte anti-Mafia. Antonio Vaccarino (photo à droite), ancien maire de Castelvetrano, a également été arrêté.

Marco-Alfio-Zappalà-Antonino-Vaccarino-e-Giuseppe-Barcellona-gli-arrestati
De gauche à droite : Marco Alfio Zappalà, Antonino Vaccarino et Giuseppe Barcellona

Déjà condamné pour trafic de drogue, l’ancien élu est accusé d’avoir fourni la retranscription d’une interception téléphonique entre deux mafieux de Trapani au boss Vincenzo Santangelo. Les carabiniers ont réussi à placer un micro dans le véhicule de l’ancien maire, assistant ainsi à la remise du document confidentiel à Santangelo. Le document originel a été transmis par mail par Barcellona à Zappalà et ce dernier s’est ensuite rendu dans le cinéma géré par Vaccarino à Castelvetrano.

En 2007, arrêté pour concours externe à la mafia pour avoir échangé avec le boss en fuite, Antonio Vaccarino avait révélé travailler avec les services secrets italiens, qui ont confirmé cette collaboration. Zappalà pourrait donc utiliser à nouveau cette explication pour justifier cette violation du secret professionnel.

C. Lovis
Texte : Crimorg.com
Source : https://www.grandangoloagrigento.it