Joe Petrosino, un héros de la lutte antimafia américain assassiné à Palerme

COSA NOSTRA – Sicile

Les autorités de Palerme ont commémoré la mémoire de Joe Petrosino (photo), abattu à Palerme le 12 mars 1909 et considéré comme un « héros » de la lutte contre la Mafia.

Giuseppe « Joe » Petrosino est né en Italie (à Padula, en Campanie). Au mois d’août 1860, il quitte le pays pour s’installer avec son grand-père à New York. Mais le grand-père décède dans un accident de voiture et le juge, d’origine irlandaise, qui devrait normalement décider de son sort en l’envoyant à l’orphelinat le prend finalement dans sa propre famille jusqu’à l’arrivée d’autres membres de la famille depuis l’Italie, en 1874.

En octobre 1883, Joe Petrosino intègre le service de police de la ville de New York (NYPD). Il est alors le premier italophone à intégrer la police de la Grande Pomme. Il devient un ami de Theodore Roosevelt, futur Président des États-Unis et à l’époque un des dirigeants du NYPD. Grâce à ses origines, Joe Petrosino résout de multiples affaires au sein de la communauté immigrée italienne.

En 1895, Petrosino est nommé sergent-détective, chargé de la section des homicides. En 1908, il est nommé lieutenant et prend la tête de la « Brigade Italienne », une unité d’élite composée de policiers d’origine italienne, chargée de lutter (déjà…) contre les activités criminelles au sein de la communauté. Ainsi, il aide le ténor Enrico Caruso à se débarrasser de ses racketteurs, membre de l’organisation de la « Main Noire » (une mouvance de racketteurs, pas forcément mafieux, signant leurs menaces d’une empreinte de main à l’encre noire).

Petrosino infiltre également les milieux anarchistes italiens et découvre le complot de meurtre contre le Président McKinley qui a ignoré son avertissement et a été tué à Buffalo en septembre 1901. Petrosino poursuit ses enquêtes contre la « Main Noire » et arrête notamment pour meurtre un petit membre de la bande : Vito Cascio Ferro. Mais, acquitté du meurtre en 1903, Cascio Ferro retourne en Sicile où il deviendra un chef historique de la Mafia dans les années 1910-1920.

En 1909, Joe Petrosino se rend secrètement à Palerme pour enquêter sur le passé criminel de plusieurs mafieux installés à New York. Alors qu’il est en Italie, un de ses chefs évoque sa mission à des journalistes. Le 12 mars 1909, alors qu’il se rend à un rendez-vous avec un informateur, il est abattu sur la Piazza Marina. Vito Cascio Ferro est arrêté pour ce meurtre mais rapidement relâché, un de ses proches fournissant un alibi. La police de Palerme établit une liste de 5 noms, la plupart impliquée dans les activités de la « Main Noire » et tous passés par New York. Il est depuis admis que c’est le boss Cascio Ferro qui a ordonné son meurtre. Après des funérailles en Italie, son corps est envoyé à New York : 200’000 personnes suivent le cortège funèbre la cathédrale St Patrick le 12 avril 1909. Il est depuis considéré comme un héros, non seulement du NYPD mais également de la lutte antimafia en Sicile (il figure à ce titre sur la « Mosaïque de la Mémoire » sur le Palais de Justice de Palerme).

Joe Petrosino 1860-1909-2
Joe Petrosino 1860-1909, policier italo-américain qui fut l’un des premiers à lutter contre le crime organisé et la mafia aux Etats-Unis.

C. Lovis
Source : presse Crimorg+presse italienne

Publicités