Actualité criminelle – quelques brèves

NAPLES – CAMORRA

Il dit à son fils de 5 ans de tirer sur les carabiniers.

Lors d’une perquisition au domicile d’un boss de la Camorra, Antonio Puoti, actif en Campanie et en Vénétie, son fils unique âgé de 5 ans avait été effrayé. Les policiers cachèrent des micros de surveillance avant de repartir de la maison du mafieux. Peu après, ils interceptèrent une discussion quelque peu tragique :

« Est-ce que ces cocus qui son venus ici, ces enfants de pute, t’on-ils effrayés ? »

« Oui »

« La prochaine fois, tu sais où est l’arme. Prends l’arme et tire sur les carabiniers » […] Ce sont eux qui doivent avoir peur de toi, pas toi »

L’enregistrement n’est pas stratégique pour les enquêteurs mais illustre bien la culture mafieuse enseignée dès le plus jeune âge


ALLEMAGNE – Mafia nigériane

Après l’Italie, les services allemands s’inquiètent de la « Mafia nigériane » 

Selon un rapport confidentiel du BND (les services de renseignement allemands), il faut s’inquiéter des activités du crime organisé nigérian dans le pays, surtout que le nombre de demandeurs d’asile nigérians a récemment fortement augmenté, notamment en provenance de l’Italie, « place forte » de ces organisations en Europe (c’est une « migration secondaire »). En 2018, plus de 10.000 nigérians ont demandé l’asile en Allemagne (+30% par rapport à 2017). L’analyse du BND confirme celles des autorités espagnoles et italiennes : une menace stratégique.


ITALIE – Clan nigérian

Un groupe nigérian démantelé en Ombrie

Les carabiniers ont arrêté 10 nigérians (8 hommes et 2 femmes), par ailleurs demandeurs d’asile (ils étaient arrivés en Italie par des bateaux de fortune), pour trafic de stupéfiants dans la région de Pérouse et l’ensemble du centre de l’Italie. Ils se déplaçaient essentiellement en train et en bus. Ils vendaient de la marijuana et de la cocaïne à un prix très concurrentiel, notamment en direction des jeunes. Le réseau était actif depuis au moins 2017.


ITALIE. Mafia albanaise

Démantèlement d’un réseau albanais

Les policiers du Frioul-Vénétie Julienne (région située au nord-est de l’Italie) ont frappé un réseau de voleurs albanais, accusés d’au moins 33 cambriolages (70 autres cambriolages sont suspectés d’être attribués à la bande) dans la région. Des perquisitions ont également été opérées dans les régions de Vénétie et de Lombardie. De l’argent liquide et des biens volés (bijoux, montres, lingots d’or,… évalués à 1 million d’euros) ont été découverts, de même qu’un pistolet et des munitions. L’enquête avait commencé fin décembre dernier après le vol d’un coffre-fort contenant des bijoux en or estimés à 30.000 euros, 2 armes de poing et 3 fusils.


C. Lovis

Sources : presse internationale

dia

Publicités