Arrestation d’un ancien élu pour collusion mafieuse

COSA NOSTRA, Sicile

Les carabiniers ont mené une vaste opération à Trapani (ouest de la Sicile) contre la nouvelle direction du clan local, considéré comme fidèle au puissant parrain en fuite Matteo Messina Denaro. 25 personnes, des « cadres » et des « soldats » mafieux, ont été arrêtés lors de cette opération « Scrigno ».

L’enquête des carabiniers a également permis de mettre en cause une figure du Parti Démocrate (PD, de centre-gauche), Paolo Ruggirello (photos), ancien député régional et candidat malheureux aux dernières élections au Sénat. Il est désormais accusé d’association mafieuse et non, accusation moins grave, de concours externe à la Mafia. L’homme politique semblait être « à la disposition » de la Famille mafieuse : favorisant les affaires dans les marchés publics et plaçant des personnes proches du clan sur des listes aux élections, le tout en échange d’un soutien électoral. Il a été observé en compagnie de proches du caïd en fuite, notamment de Carmelo Salerno, déjà condamné pour des faits mafieux.

A également été arrêtée l’ancienne conseillère municipale de Trapani, Ivana Inferrera, accusée de trafic de vote (elle a été candidate aux Régionales en 2017). Et un troisième élu : Ninni Maltese, ancien conseiller municipal d’Erice, accusé d’être membre du clan des Virga. La Famille du vieux boss Vincenzo Virga a été reprise en main par ses fils, Francesco et Pietro, incarcérés mais se préparant à sortir de prison en réorganisant le clan. Ils se concentraient sur l’infiltration du secteur du bâtiment, de la gestion des déchets et du tourisme. Ils avaient ainsi choisi un « référent » pour contrôler le Grand Hotel Florio sur l’île de Favignana. L’hôtel a été confisqué de même que qu’autres biens à hauteur de 10 millions d’euros.

scrigno-operazione-carabinieri-trapani-marsala-paceco-2019

C. Lovis
Source : marsalalive

Publicités