Allemagne : vaste opération contre des clans criminels arabes

1.300 policiers et douaniers allemands ont mené une série de contrôles dans la région de la Ruhr (à Dortmund, Essen, Duisburg, Recklinghausen, Bochum et Gelsenkirchen), visant les clans criminels arabes. Des raids ont été effectués dans des bars, des bars à narguilé, des salons de thé, des boîtes de nuit, des centres de paris, sur des soupçons de blanchiment d’argent, de travail clandestin et de fraude fiscale. Une personne a été arrêtée et un bar à chicha a été fermé pour une exposition au monoxyde de carbone. Des stupéfiants, du tabac de contrebande et de l’argent liquide ont été saisis.

Pendant longtemps, la menace de ces clans criminels a été ignorée où sous-estimée, les autorités ayant peur d’être accusées de racisme…

NDLR : Les « clans criminels arabes » d’Allemagne sont en général arrivés du Liban au début des années 1980, fuyant la guerre dans leur pays. Ils sont surtout composés de palestiniens réfugiés au Liban et de familles d’origine mhallami (une ethnie assyrienne du Liban). Ces familles compteraient 2.500 membres, dont la moitié est connue de la police pour des activités criminelles, notamment le trafic de stupéfiants. Il y a 37.000 libanais légalement établis en Allemagne et 1 million de réfugiés sont arrivés dans ce pays depuis 2015.

1126707
Clans arabo-musulmans en Allemagne : « Tout ce qui est en dehors de leurs clans est un butin »