POUILLES – SACRA CORONO UNITA ► Par décision du Conseil des Ministres italien, la commune de Parabita (9.300 habitants, province de Lecce, dans les Pouilles) a vu son conseil municipal dissous pour infiltration mafieuse.

En 2015, l’opération « Coltura » avait ciblé le clan Giannelli de la Sacra Corona Unita : 22 personnes avaient été arrêtées, dont Giuseppe Provenzano, alors Maire-adjoint chargé des Sports.

L’enquête menée par le ROS avait commencé en 2013 grâce aux déclarations d’un collaborateur de justice. Les enquêteurs ont pu ainsi reconstituer le processus de réorganisation interne de l’association mafieuse de Giannelli. Ce dernier purge une peine de prison à vie pour avoir ordonné l’assassinat brutal de Paola Rizzello et de sa fille en 1991 pour venger un adultère. C’est son fils Marco Antonio, 32 ans, qui assurerait la régence du clan.

clan_giannelli

NDLR : La loi 221 du 22 juillet 1991 permet aux autorités italiennes de dissoudre les conseils municipaux (et, plus largement, toute entité administrative) accusés d’infiltration mafieuse. La commune est alors administrée par des commissaires extraordinaires du gouvernement. Au bout de 18 mois, de nouvelles élections seront organisées.

Depuis l’instauration de cette loi :

  • 273 décrets de dissolution ont été pris par le gouvernement italien
  • 22 ont ensuite été annulés par les tribunaux administratifs.
  • 207 communes ont été concernées par ces décrets,
  • 1 province
  • 5 agences hospitalières.
  • 10 communes ont été concernées à 3 reprises et 40 autres à 2 reprises.

C. Lovis © Les Hommes de l’antimafia

Source : http://www.loscorretto.it

Publicités