ACTUALITEVATICAN ► Lundi 23 janvier 2017, le Pape François a reçu au Vatican les membres de la direction antimafia et antiterroriste travaillant au sein de la Cours de cassation italienne. Le souverain pontif leur a déclaré qu’il était conscient que leur travail pouvait mettre leur vie et celle de leur famille en danger. Il les a encouragé à poursuivre leur « indispensable » et « précieuse œuvre de répression » pour « libérer » le pays des associations criminelles.

« Le phénomène mafieux est l’expression d’une culture de mort. Il faut le contrecarrer et le combattre »

Responsables de violences, et d’abus entachés de sang, le Pape a condamné les trois grandes organisations criminelles que sont en Italie la Mafia, la Camorra e la ’Ndrangheta, qui « exploitant les carences économiques, sociales et politiques (du pays), trouvent un terrain fertile pour réaliser leur déplorables projets ». Pour François, elles sont l’expression d’une culture de mort « radicalement opposée à l’Evangile » qu’il faut combattre avec « détermination » par une répression « indispensable » et doté de « moyens efficaces » et en synergie. Le problème est global ».

Source : Radio Vatican

Le pape François
Le pape François
Publicités