Soutien de la population au Procureur Di Matteo

ACTUALITEPALERME – Gravement menacé de mort par la mafia, le procureur de Palerme, Nino Di Matteo a eu l’agréable surprise de découvrir le soutien des Siciliens honnêtes qui ont déroulé une banderole à l’aéroport Falcone-Borsellino.

Il faut dire que des menaces sérieuses continuent à hanter la vie du magistrat. Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) tente de mettre en place des outils pour assurer la sécurité de son haut-magistrat qui enquête sur l’épineux dossier des négociations entre l’État et la Mafia. Le procureur tente de découvrir qui sont les instigateurs des ignobles massacres des deux héros de l’antimafia, les juges Falcone et Borsellino et quels étaient les hauts placés qui avaient intérêt à négocier avec Cosa Nostra.

MAFIA: DI MATTEO A SIT-IN, GRAZIE PER VOSTRA PASSIONE CIVILE
Le procureur Nino Di Matteo sous haute protection

Lors de récentes écoutes téléphoniques, les policiers ont intercepté des appels très inquiétants avec une escalade dans la préparation d’un attentat imminent. Le niveau d’alerte est maximum à Palerme et le CSM envisage de transférer dans des délais très courts le procureur Nino Di Matteo, mais c’est le Ministère de l’Intérieur qui peut valider ce transfert hors de la juridiction de Palerme. Le procureur n’a pas encore tranché sur la possibilité d’accepter ou non ce transfert. Tout le monde se souvient qu’en mars 2015, le CSM avait opposé son veto à la nomination de Di Matteo au poste de vice procureur national antimafia.

La semaine passée, une autre banderole de soutien avait été dressée sur la façade du Palais des Aigles (Palazzo delle Aquile) qui abrite la municipalité. Le maire, Leoluca Orlondo et plusieurs de ses conseillers municipaux ont pris cette initiative pour montrer leur proximité et la solidarité avec ceux qui luttent contre le cancer de la criminalité organisée.

C. Lovis

"Je suis avec Nino Di Matteo" dit la banderole
« Je suis avec Nino Di Matteo » dit la banderole
news_img1_73798_striscione-palermo-dimatteo2
« Palerme avec Di Matteo et le Pool Antimafia » dit la banderole.

Source : Giornale di Sicilia, Palermomania.it

Une fosse commune de la mafia découverte près de Corleone

1475663647966-jpg-teschi_e_ossa_umane__cimitero_di_mafia_scoperto_a_roccamena

Grâce à des indications dont la source reste confidentielle, les carabiniers ont découvert dans une grotte difficile d’accès située à Roccamena (près de Corleone) fief de Totò Riina et Bernardo Provenzano, un cimetière clandestin de la Mafia. Les pompiers et spéléologues continuent les recherches, mais les restes de 7 corps, dont celui d’une femme, ont été retrouvés. Les identifications formelles restent à établir, mais il s’agirait de personnes portées disparues il y a 20 à 30 ans, peut-être plus. Les enquêteurs estiment ces années en fonction des lambeaux d’habits retrouvés sur les dépouilles. L’enquête est dirigée par le procureur de Palerme, Francesco Lo Voi.

francesco-lo-voi
Le procureur de Palerme, Francesco Lo Voi
placido-rizzotto-grande-modificata
Le syndicaliste Placido Rizzotto

Pendant des décennies, les mafiosi de Corleone ont profité de cette région montagneuse pour cacher des corps. Ces victimes retrouvées à l’état de squelettes n’ont pas encore été identifiées. En 2009, les carabiniers avaient retrouvé le corps de Placido Rizzotto, le courageux syndicaliste qui avait été tué par Luciano Liggio en 1948. Le corps a été retrouvé dans un gouffre à Rocco Busambra, près de Corleone. Cette technique utilisée par Cosa Nostra pour faire disparaître leurs victimes s’appelle la lupara bianca.

C. Lovis

carte-corleone
Roccamena se trouve dans la région de Corleone

Source : La Sicilia, Il Fatto Quotidiano, L’Espresso

Magistrat antimafia à Naples

Giovanni Colangelo a commencé sa carrière comme magistrat à Chivasso en 1973, puis à Gioia del Colle (de 1977) et Bari (1989). En 1991 , il rejoint la cour de Bari où il se spécialise dans des enquêtes sur la criminalité économique. Depuis 2002, il s’occupe des crimes de terrorisme et de la coordination pour la capture des fugitifs.

Depuis qu’il est arrivé à Naples, Giovanni Colangelo s’est occupé de combattre les clans de la Camorra qui ensanglantent la région. Il a relevé notamment la porosité qui existe entre la politique et la pègre et le système de collusion entre les entreprises publiques et privées et de la Camorra.

Colangelo a toujours souligné que la guerre contre la Camorra doit se faire non seulement en termes de répression, mais aussi d’un point de vue social.

giovanni-colangelo-imagoeconomica-u10175353656s7g-835x437ilsole24ore-web
Le procureur de Naples Giovanni Colangelo

En mai dernier, un repenti de la Sacra Corona Unita, originaire de la région napolitaine, a permis aux autorités antimafia de Bari de saisir 550 grammes de tritole, ainsi qu’un pistolet Tokarev et ses munitions. L’explosif et l’arme ont été retrouvés au pied d’un arbre à Gioia del Colle, dans la province de Bari. Incarcéré avec des membres de la Camorra, le repenti affirme que l’explosif devait servir à un attentat contre le procureur de Naples Giovanni Colangelo. 5 personnes ont été arrêtées.

« Je remercie les citoyens de Naples »
« J’ai reçu des centaines de déclarations de solidarité, de respect et de reconnaissance pour ma personne et mon travail, je tiens à remercier tout le monde. Un grand merci aux nombreux citoyens napolitains qui m’ont écrit si gentiment pour me soutenir. Ils prouvent ainsi que les honnêtes gens sont en écrasante majorité dans cette ville. Je répète que je vais continuer à faire mon travail au service du gouvernement »

dia-palermo