BARI : embuscade sur fond de guerre des clans

ACTUALITELe 7 février 2016, peu après 19 heures, Gianluca Corallo, 32 ans, a été abattu de 2 balles de 7,65 près de son domicile du quartier San Pio de Bari, composé d’un réseau d’arcades où on peut facilement se dissimuler. Déjà connu pour divers délits et pour association mafieuse, il était membre du clan Strisciuglio, un des clans dominants de la Sacra Corona Unita à Bari. Ce meurtre illustre les tensions existant entre les clans mafieux de la région. Dans la nuit, les carabiniers ont multiplié les auditions et les perquisitions pour tenter d’éviter des représailles.

Mais une semaine plus tard, une nouvelle embuscade a eu lieu dans la même rue, à quelques mètres seulement du lieu du premier homicide. La victime est Giuseppe Drago, 28ans, le lieutenant de Corallo. Ce dernier s’est fait tirer dans le dos, mais a survécu à ses blessures.

Sacra Corona Unita - mafia des Pouilles
Sacra Corona Unita – mafia des Pouilles

Après ce deuxième épisode de violence en seulement 7 jours, le maire de la ville, Antonio Decaro, a demandé des renforts de police au gouvernement pour concentrer les efforts dans la lutte contre le crime organisé avant qu’une guerre de la mafia ne se déclenche dans sa ville.

Après la décapitation de plusieurs chefs de clans, cette recrudescence de violence était attendue. De nouvelles alliances mêlées à des conquêtes de territoire en sont probablement les causes. Ces incidents sont une démonstration des tensions très élevées qui règnent dans la ville entre les clans de la Sacra Corona Unita.

La police scientifique enquête sur les lieux de l'assassinat.
La police scientifique enquête sur les lieux de l’assassinat.

Source (février 2016) : http://bari.repubblica.it