Cette semaine, la police de Naples en collaboration avec la Guardia Civil espagnole a arrêté un important patron de la Camorra.

Lucio Morrone, 53 ans, était sur la liste des 100 criminels les plus dangereux d’Italie. Il était le chef de la « Teste Matte », un clan de la Camorra du quartier Spagnoli dans le centre historique de Naples. Fugitif depuis 2010, Lucio Morrone ignorait qu’une section de la police napolitaine avait retrouvé sa trace en Espagne, près des villes de Malaga et Marbella. Depuis quelques années, l’Espagne et particulièrement la Costa del Sol sert de refuge à de nombreux mafieux qui gèrent leurs affaires en vivant dans des villas de luxe.

Images discrètes prises par la police quelques minutes avant l'arrestation de Lucio Morrone.
Images discrètes prises par la police quelques minutes avant l’arrestation de Lucio Morrone.

Les policiers ont attendu que Lucio Morrone se rende dans un bureau de poste pour retirer de l’argent en provenance de Naples. Interpellé, le fugitif a tenté de se soustraire à la police en présentant de faux papiers d’identité, mais quand il a entendu « Carabinieri », il a tout de suite réalisé qu’il n’y avait plus aucune chance d’échapper à la justice de son pays et à décliner sa véritable identité.

Lucio Morrone, comme tous les mafieux lors de leur arrestation, n’a opposé aucune résistance.

Lors de leur arrestation, les mafieux n’opposent généralement pas de résistance. Ça fait partie de leur stratégie de communication silencieuse. En faisant cela, ils veulent démontrer qu’ils sont supérieurs à la société ordinaire et qu’ils ne craignent pas la prison. Cette attitude a pour but d’envoyer un message de puissance à la population et à la magistrature.

C. Lovis © leshommesdelantimafia – avril 2015

Lucio Morrone escorté à la prison de Rome par les carabiniers.
Lucio Morrone escorté à la prison de Rome par les carabiniers.

Publicités