Un siècle de mafia

Voici un parcours des grandes figures et des moments forts de l’histoire du crime organisé et de la mafia dans le monde.

1900 – 1915

Ignazio SAIETTA (Lupo, « Le Wolf »)

Chef de la Mano Nera, tueur à gages, extorsion 

Né en 1877, à Corleone, en Sicile, Ignazio SAIETTA, surnommé LUPO sitôt son arrivée aux USA était le leader le plus important dans la pègre italo-sicilienne. Arrivé en 1899, à l’âge de 22 ans aux États-Unis, ce dernier avait fui de la Sicile après avoir commis un assassinat. Il s’installa à New York, dans le quartier est d’Harlem. Lupo se battit la réputation d’être un criminel assoiffé de sang le plus désespéré de l’histoire de la criminalité américaine. Racketteur sans pitié à New York, l’homme était à l’origine d’innombrables épisodes de torture dans un immeuble du quartier de Little Italy.

En 1901, la police de New York et les services secrets réunis qui enquêtaient sur un projet d’attentat visant à tuer le président McKinley perquisitionnèrent une propriété détenue par Lupo. Au cours de la fouille, ils découvrirent les restes d’au moins soixante victimes de meurtre. 

Malgré une condamnation de 30 ans de pénitencier, Lupo ne purgera pas la totalité de sa peine et décédera à l’âge de 70 ans, en 1947, à Atlanta, de mort naturelle.

Ignazio Saietta Lupo - "The Wolf"
Ignazio Saietta Lupo – « The Wolf »

Giacomo COLOSIMO, dit Big Jim

Membre fondateur de la mafia de Chicago, il en deviendra le parrain. Jeu, prostitution et racket étaient ses spécialités.

Né en 1877, en Calabre, en Italie, Big Jim fut assassiné par balles le 16 mai 1920, à l’âge de 43 ans. Alors que son complice Torrio visait le trafic d’alcool dans une Amérique en pleine prohibition, Big Jim refusa et préféra se concentrer sur ce qu’il savait le mieux faire : le proxénétisme.

James Colosimo, dit Big Jim
James Colosimo, dit Big Jim

A suivre…