Haute tension à Palerme !

En janvier dernier, on apprenait que les magistrats de Palerme était sous haute tension (voir l’article : « les magistrats sous haute tension ».

« J’aimerais le découper comme un thon » avait chuchoté Toto Riina à un autre prisonnier en parlant du procureur de Palerme. Aujourd’hui, les mesures de protection ont à nouveau été renforcées pour les magistrats engagés dans les enquêtes contre la mafia.  

Escorte des magistrats de Palerme
Escorte des magistrats de Palerme

Le procureur général Nino Di Matteo et la procureure adjoint Teresa Principato en danger de mort

Ces derniers jours de mai, une source considérée comme fiable a dévoilé aux enquêteurs de la DIA (Département des investigations antimafia) qu’une taupe se terrait au sein du palais de justice et tenait à jour tous les mouvements des procureurs et enquêteurs de Palerme. S’agit-il d’un greffier, d’un nettoyeur ? Nul ne sait encore qui est cet espion, mais l’ombre de Matteo Messina Denaro, le chef de la mafia sicilienne en cavale depuis 20 ans plane comme un spectre menaçant à Palerme.

À n’en pas douter, Matteo Messina Denaro est de plus en plus irrité par les dernières enquêtes dirigées par la procureure adjointe, Teresa Principato, la cheffe du pool antimafia. La magistrate applique la tactique de la terre brûlée autour du parrain de Cosa Nostra qui se retrouve de plus en plus isolé, acculé.

La source de la DIA a mis en garde : « Messina Denaro a décidé de frapper le procureur adjoint Teresa Principato ! ». Les indications de l’informateur sont si précises, qu’il a ajouté que : « l’attaque pourrait avoir lieu entre mai et octobre 2014 et les tueurs pourraient profiter des travaux qui ont lieu autour du palais ».

Nino Di Matteo
Nino Di Matteo
Teresa Principato
Teresa Principato

Donc en ce mois de mai 2014, les contrôles se sont resserrés autour du palais de justice. La police a également renforcé les chemins pris par l’escorte. Cette tension élevée dans la capitale sicilienne rappelle les années les plus sombres qui avaient vu des héros de l’antimafia disparaître dans des attentats meurtriers à la voiture piégée.

Les préoccupations sont vives aussi pour les substituts Paolo Guido et Carlo Marzella qui ont ces dernières semaines porté un nouveau coup dur contre les intérêts du Capo dei Capi (parrain des parrains). Parmi la cible des procureurs se trouvent la sœur et le neveu du fugitif accusés d’être des personnes incontournables dans son système de communication.

Qui est la taupe ?
Sur quel complice peut compter Messina Denaro ?
C’est le mystère ultime de Palerme…

© C. Lovis, mai 2014