Giovanni Di Giacomo le chef d’une famille historique de Cosa Nostra, celle de Porta Nuova, à Palerme, a été secrètement enregistrée en prison où il purge une peine de prison à vie sous étroite surveillance.

Dans les enregistrements, on entend le boss se plaindre que ses «hommes d’honneur » ne gagnaient qu’une misère de 5000 à 7000 euros par mois ! (Ndlr. Le revenu mensuel net par habitant en Italie est de 1’333 euros!) Il a encore déclaré que la situation forçait de nombreux mafiosi à chercher un travail susceptible de leur fournir un revenu stable et sécurisé.

La crise économique a provoqué la fermeture de nombreux hôtels, magasins et restaurants, laissant la mafia sans rançon. Le Pizzo (racket mafieux) est en effet l’une des principales sources de revenus des clans.

Depuis plusieurs mois, la police italienne intensifie la lutte contre la mafia. De nombreux membres de Cosa Nostra sont derrière les barreaux et le soutien financier qui permet aux familles de prisonniers de vivre sereinement baisse constamment. Cet appui financier est pourtant une des valeurs fondamentales de la mafia puisqu’en s’occupant d’assurer une vie décente aux proches, elle évite ainsi que le mafioso brise la sacro-sainte omerta.

«Depuis toujours, les boss de Cosa Nostra sont obsédés à garantir un soutien pour les familles de leurs hommes derrière les barreaux. C’est le seul moyen d’affirmer leur leadership et de maintenir la cohésion de l’organisation» déclare un capitaine des carabiniers.

C. Lovis © mai 2014

Marché à Palerme
Marché à Palerme
No Mafia au dessus de Capaci
No Mafia au dessus de Capaci
Publicités