Don Pino Puglisi
Don Pino Puglisi

Le 15 septembre 1993, le Père Giuseppe « Pino » Puglisi avait 56 ans quand il fut abattu en pleine rue d’une balle dans la nuque par la mafia.

Le prêtre était curé de la paroisse de San Gaetano, dans le quartier déshérité de Brancaccio. Il tentait, grâce à son travail pastoral et social dans son centre d’accueil « Padre Nostro », de sauver des dangers de la rue les jeunes du quartier, proies faciles pour le crime organisé. Par son travail dans la rue, Don Giuseppe dérangeait les « boss » de la mafia locale, qui voulaient le « faire retourner dans la sacristie ». La Congrégation pour les causes des saints a reconnu le 28 juin 2012 le martyre du Père Giuseppe Puglisi, ce qui a ouvert la voie à la béatification du prêtre sicilien.

Le tueur à gage Salvatore Grigoli a révélé plus tard que les dernières paroles du prêtre furent : « Je vous attendais »

Son exécution a été ordonnée par les patrons locaux de Cosa nostra Filippo et Giuseppe Graviano « en haine de la foi ». Arrêtés le 27 janvier 1994, ils purgent actuellement une peine de prison à perpétuité.

Giuseppe et Filippo Graviano, parrain du quartier de Brancaccio
Giuseppe et Filippo Graviano, parrains de Brancaccio

Après l’arrestation de Toto Riina, ces criminels faisaient partie avec Matteo Messina Denaro, Giovanni Brusca, Leoluca Bagarella, Antonino Gioè et Gioacchino La Barbera des têtes pensantes de Cosa nostra. Ils perpétrèrent plusieurs attentats à la bombe à Florence, Milan et à Rome (10 morts et 93 blessés) afin de faire plier l’Etat italien. Ils sont directement tenus responsables de la mort des juges antimafia Falcone et Borsellino. Selon le repenti Antonino Giuffrè, les frères Graviano étaient les intermédiaires entre Cosa Nostra et le Premier ministre Silvio Berlusconi…

Puglisi-600x862

Pino Puglisi
Pino Puglisi
Publicités