Hommage à Pio La Torre assassiné par la mafia

Le 30 avril 1982, La Torre et son chauffeur Rosario Di Salvo sont tués par de nombreux coups de feu, non loin du quartier général du Parti Communiste à Palerme. Leur voiture est stoppée dans une rue à sens unique, et bloquée par la voiture des tueurs. Di Salvo riposte avec son pistolet calibre 38, avant d’être tué. Le commando est composé de Pino Greco, Giuseppe Lucchese, Nino Madonia, Mario Prestifilippo et Salvatore Cucuzza.

Pio La Torre
Pio La Torre a été tué par la Mafia après avoir introduit une loi qui créait un nouveau type de crime dans le système judiciaire italien – conspiration mafieuse, et la possibilité pour les tribunaux de saisir et confisquer le patrimoine des personnes appartenant à un réseau mafieux.

Loi ANTIMAFIA

La loi Rognoni-La Torre – d’après les noms des deux instigateurs de la loi; le ministre chrétien-démocrate Virginio Rognoni et Pio La Torre inclut deux innovations importantes:

(a) L’introduction dans le système judiciaire d’un nouveau crime, la conspiration mafieuse;

(b) La possibilité pour les juges de saisir et de confisquer les biens des personnes appartenant à une ‘conspiration mafieuse’, ainsi que ceux de leurs parents, conjoints et cohabitants qui ont joué un rôle important ou secondaire pour la mafia, durant les cinq années précédentes.

L’article 416 du code pénal italien, dont l’origine remonte au régime fasciste, définit le crime organisé sur la base de trois éléments : l’organisation associée, la structure organisée et le programme criminel. Le crime organisé de type mafieux présente un caractère additionnel spécifique : la capacité d’intimidation jusqu’à la sujétion et l’omertà. C’en est au point de pouvoir le considérer comme un système, une règle absolue d’obéissance et de loi du silence qui demande en premier lieu, à l’ensemble de la population, de refuser de collaborer avec la police. Une soumission de fait au pouvoir de la mafia.