Pour distinguer les caractéristiques selon lesquelles une association criminelle peut prendre l’appellation de mafia, voici quelques critères d’identification :

  • l’existence d’un mythe ayant pour but de créer l’impression que la mafia est une forme honorable de criminalité ;
  • la structure du groupe, souvent sur une base familiale, autour d’un organigramme établi ;
  • l’existence d’un rite d’initiation et de signes distinctifs qui font de l’entrée dans la mafia un engagement pour la vie ;
  • le recours à la violence et à l’intimidation ;
  • la proximité des mafieux avec les élites politiques et les organes de l’État ;
  • l’affirmation d’une forme de légitimité sociale sur les territoires qu’elle contrôle ;
  • une présence hégémonique sur son territoire conditionnant la vie des populations locales ;
  • un positionnement très fort entre l’économie légale et illégale qui brouille la frontière entre les deux ;

Dès que ces critères sont réunis, la criminalité organisée devient une sorte d’université du crime et rentre dans la catégorie mafia.

Il faut savoir que rares sont les organisations qui en sont capables.

C. Lovis (tous droits réservés – antimafia.ch™)

Publicités