Palerme, nouvelle guerre mafieuse ?

Le 19 septembre 2011, Giuseppe Calascibetta, boss mafieux de Santa Maria di Gesù a été abattu.

Il était 20h30. Après avoir acheté du pain, Giuseppe Calascibetta a embarqué dans sa voiture pour rentrer chez lui. Il ne s’attendait sans doute pas que des tueurs à moto le guettaient à proximité de son domicile. Le mafioso a reçu 4 ou 5 balles, le coup de grâce a été tiré en plein visage, le défigurant (Une légende arabe dit que si l’on défigure les morts, leur âme meurt aussi. Les mafieux signent souvent leurs exécutions de cette manière). Du travail de pro ont affirmé les enquêteurs.

À peine relâché, Calascibetta avait repris le contrôle de son territoire. Son homicide fait craindre au procureur de Palerme une guerre entre les clans de la ville.

Le mafioso, âgé de 60 ans, avait été libéré en 2007 après avoir purgé une peine de 10 ans d’emprisonnement pour association mafieuse. En outre, il avait été impliqué dans le procès concernant le massacre de la via d’Amelio dans lequel avaient été assassinés le juge Paolo Borsellino et son escorte. Son assassinat intervient trois jours après la réouverture de ce procès …

Homicide de Giuseppe Calascibetta, à Palerme
Publicités