Combien y a-t-il de mafieux en Sicile ?

COSA NOSTRA compte 181 cosche (familles) qui regroupent entre 5000 et 6000 hommes d’honneur. Longtemps, la mafia palermitaine a vécu sans rivale. C’est seulement à partir des années 1970 que d’autres familles venues d’autres parties de l’île commencent à remettre en cause l’hégémonie des familles de Palerme. Durant longtemps, il y a eu une opposition historique entre une Sicile occidentale mafieuse et une Sicile orientale épargnée par la mafia. Mais cet état de fait s’est progressivement estompé. À partir de 1950 et sur les conseils de chefs mafieux américains, Cosa Nostra s’est dotée d’une structure élaborée. Le territoire familial en est l’unité élémentaire : chaque clan possède un territoire sur lequel il exerce une souveraineté absolue et exclusive. À Palerme, les familles dont les territoires se jouxtent sont regroupées au sein d’une circonscription qui porte le nom de mandamento réunissant en général deux ou trois familles. On ne retrouve pas ce type de circonscription dans les autres villes du reste de l’île où seule une famille impose sont règne.

À Palerme, 1500 mafiosi sont répartis dans une cinquantaine de familles, toutes concentrées dans les quartiers de la capitale sicilienne. A l’évidence, la promiscuité est une source potentielle de conflits. Raison pour laquelle Cosa Nostra s’est garnie d’un gouvernement appelé la Coupole ou la Commission. Cet organe a pour but de résoudre et prévenir les conflits entre les familles, notamment lors de la répartition des travaux publics dont le contrôle constitue l’une des principales sources de revenus. Cette structure est absente de Raguse, Syracuse et Messine, car la criminalité mafieuse y est peu développée. Il existe aussi une commission régionale qui rassemble les représentants des six provinces mafieuses dont le but est la coordination mafieuse à l’échelle de l’île. Cet organe n’a jamais sérieusement fonctionné du fait des nombreuses rivalités et de la méfiance que se vouent les clans mafieux attachés plus que jamais à leur indépendance.

Publicités