Le Juge Paolo Borsellino

En 1975, le Juge Borsellino prit ses quartiers au palais de justice de Palerme sous la direction de l’illustre magistrat Rocco Chinnici. Là, il procéda à ses premières enquêtes sur la Mafia et put mesurer l’énormité des difficultés qui l’attendaient. Mais en réalité, s’attaquer à la plus puissante organisation criminelle du monde l’excitait beaucoup. Il mesurait sa chance en déclarant que contrairement aux nombreux citoyens honnêtes qui étaient contraints de vivre avec elle, lui, en sa qualité de magistrat, pouvait s’attaquer à elle.
Naturellement, on ne combat pas Cosa Nostra impunément et en quelques années, Borsellino traversa plusieurs épisodes extrêmement éprouvants. Le premier intervint en 1980, quand le Capitaine Basile avec qui il travaillait étroitement fut assassiné tandis qu’il portait son enfant dans ses bras. Ce crime abominable le bouleversa énormément. En plus, il savait qu’il devenait ipso facto la prochaine cible. À ce stade, il se vit assigner pour la première fois une protection policière. En pratique, la vie de Borsellino se transforma du jour au lendemain en celle d’un juge antimafia. Les escortes, les changements fréquents d’itinéraires, d’horaires et d’habitudes devinrent son quotidien. Ce bouleversement frappa également son entourage qui devait désormais cohabiter avec un nouveau sentiment : la peur. Sa femme déclara un jour : « Si j’ai partagé sa façon de vivre, c’est parce que j’ai toujours cru fortement aux valeurs qui l’ont inspirée. Il a toujours cherché la vérité, quelle qu’elle soit. »

Extrait du livre : les hommes de l’antimafia

Publicités

Un commentaire sur “Le Juge Paolo Borsellino

Les commentaires sont fermés.